L’homme et la mer (Baudelaire)

Journée passée sur le bord de mer, à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée). Le soleil était au rendez-vous. Ce poème de Charles Baudelaire m’est revenu à l’esprit.

L’Homme et la mer

Homme libre, toujours tu chériras la mer!
La mer est ton miroir; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets:
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets!

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remords,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables!

Charles Baudelaire

corniche.jpg

 

corniche2

 

corniche3

 

IMG_20151229_154652

Les indigènes de North Sentinel

L’île de North Sentinel est une île située dans l’archipel d’Andaman au large de l’Inde. Elle a la particularité d’abriter une des dernières tribus totalement coupées du monde extérieur : les Sentinelles. Ce peuple de chasseurs-cueilleurs refusent tout contact avec le reste de la planète. Avec leurs flèches, ils repoussent farouchement les pauvres fous qui osent s’approcher trop près de leurs côtes. On estime leur nombre à environ deux cent cinquante. Le gouvernement indien les laisse vivre comme bon leur semble… Il prend bien soin de ne pas perturber leur micro-société vieille de 60 000 ans.

NorthSentinel_Island

D’ailleurs, comme elle n’a jamais été occupée par une nation étrangère, le statut de cette île n’est pas clair. En droit international, North Sentinel peut être considérée comme un territoire souverain sous protection de l’Inde. Loin du progrès, à l’écart du monde, le temps ricoche sur les Sentinelles sans jamais les affecter.

Voici une vidéo glânée sur Youtube où on aperçoit quelques membres de cette sympathique tribu. Les images ne sont pas d’une grande qualité mais il est difficile de filmer sans trembler lorsqu’on risque de se prendre une flèche en plein milieu du front :