Ma #Raspberry Pi, nantie de sa distribution #UbuntuMate configurée en espéranto

La semaine dernière, j’ai eu la joie de découvrir dans ma boite aux lettres un petit paquet contenant une Raspberry pi et divers accessoires. Ce n’était pas étonnant puisque je l’avais commandée quelques jours plus tôt sur Amazon.de.

IMG_20160209_175418

Mû par une curiosité de geek attardé, j’entrepris immédiatement de la rendre opérationnelle. Je l’équipai donc de son armure en PMMA afin de protéger la carte-mère de toute décharge d’électricité statique. Puis après avoir branché l’alimentation, la clé USB-wifi et la mini-carte SD pas plus grosse qu’un ongle, je branchai mon clavier sur l’un des ports USB. Il ne me restait plus qu’à brancher mon écran et la fête pouvait commencer… Sauf que la Raspberry Pi est équipée d’un port HDMI alors que mon écran est équipé d’un port VGA et d’un port DVI.

IMG_20160209_180238           IMG_20160209_180302

Impossible donc de continuer l’opération Übergeek. Faisant fi de ma frustration, je commandai un adaptateur DVI/HDMI dans un modeste magasin d’informatique, tout près de chez moi, dans le Nord de l’Allemagne. Je le reçus le lendemain et constatai avec bonheur que ce petit adaptateur ne coûtait que 3 €, c’est-à-dire moins cher que sur Amazon.de.

IMG_20160216_124103

Je connectai donc mon écran et malgré le silence complet de la Raspberry (rien à voir avec les ventilateurs bruyants de Volgor, mon fidèle ordinateur de bureau!), j’eus la joie de constater qu’une image se formait… en l’occurrence une framboise!

Une fenêtre d’accueil m’invita à installer le système d’exploitation Raspbian, ce que j’entrepris séance tenante. Quelques minutes plus tard, je découvris avec curiosité ce système d’exploitation spécialement conçu pour la Raspberry Pi. J’allais vite déchanter…

Le bureau était affreusement laid et après plusieurs tentatives infructueuses, je réalisai avec horreur qu’il m’était impossible de me connecter à la WLAN (la WIFI allemande). Raspbian ne me plaisait pas du tout.  Pendant plusieurs jours, je traînai mon désespoir sur tous les forums et les blogs consacrés à la Raspberry Pi. Eussé-je compté les fois où je formata et reformata ma mini carte SD pour tenter d’y graver l’image d’un autre système d’exploitation tout en essayant de la rendre bootable, que vous eûtes été surpris.

J’avais touché le fond lorsque enfin une lumière m’apparut : je pouvais installer une image bootable d’Ubuntu MATE. Cette solution était la bonne. La distribution s’installa sans difficulté et avec une connexion WIFI immédiatement opérationnelle! Pour le plaisir de sortir du lot, je l’ai configurée en espéranto.

Voilà… J’ai rédigé cet article en utilisant ma Raspberry Pi. J’ai besoin de quelques jours pour en appréhender toutes les fonctionnalités et cela fera l’objet d’un autre article.

Publicités

Auteur : Ordinosor

Bienvenue sur Miamondo, mon blog personnel. "Mia mondo", c'est de l'espéranto et ça signifie "Mon monde" en français. Je m'appelle Benoît alias Ordinosor, Français expatrié en Allemagne. Mes centres d'intérêt sont les distributions GNU/Linux, le langage de programmation Python, la science-fiction et l'espéranto.

1 réflexion sur « Ma #Raspberry Pi, nantie de sa distribution #UbuntuMate configurée en espéranto »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s