Manifestation contre le #TTIP (#TAFTA) à Hanovre

Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd’hui, j’ai passé une journée fort sympathique et utile puisque j’ai participé à la grande manifestation contre le traité transatlantique de libre-échange de merde (il faut bien appeler un chat un chat…), laquelle était organisée à Hanovre dans le Nord de l’Allemagne. Nous étions des dizaines de milliers à avoir eu la même idée : Plus de 35000 selon la police et environ 90000 selon les organisateurs. Pour obtenir une estimation réaliste, il suffit donc de couper la poire en deux, ce qui fait 85000 manifestants qui ont joyeusement battu le pavé de cette ville à l’architecture hétéroclite.

Partis de la place de l’Opéra, nous avons déambulé dans les rues du centre-ville dans une ambiance bonne enfant et au milieu d’une forêt multicolore de banderoles et de calicots laissant libre cours à la créativité de tout un chacun. C’était rigolo…

IMG_20160423_131257

Premiers pas avec la plaque de prototypage de la #Raspberry Pi

Bonjour à toutes et à tous,

Lorsque j’ai reçu ma Raspberry Pi, cette dernière était garnie de moult accessoires électroniques dont j’ignorais l’utilité. Je ne m’y suis pas intéressé plus avant et j’ai remisé toutes ces bizarreries au fond d’un placard.

Et puis hier, je ne sais pas pourquoi, poussé par une étrange curiosité, je me suis mis en tête de ressortir tous ces accessoires pour les étudier de plus près. Il y avait des diodes lumineuses rouges et jaunes, des câbles de toutes les couleurs et puis une plaque de prototypage qui permet de faire des essais de connexion sans avoir besoin de souder. Je ne suis pas du tout électronicien mais je sais tout de même que le positif et le négatif ne font pas bon ménage lorsque l’on s’avise de les brancher ensemble.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme sur la photo ci-dessous, j’ai connecté le T-cobbler sur ma raspberry Pi grâce à une nappe qui était fournie avec. Puis j’ai branché le T-cobbler sur la plaque de prototypage en faisant bien attention de respecter la polarité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et puis pour voir ce que ça donne, j’ai decidé de brancher une diode. Cette dernière s’est allumée un bref instant… avant de s’éteindre pour l’éternité. En farfouillant sur internet, j’ai découvert qu’il était préférable d’utiliser une résistance pour éviter que la led ne grille. Cela tombe bien car figurez-vous qu’il y en avait dans les accessoires. J’ai donc réessayé et cette fois-ci la diode a survécu. Cela dit, J’ai grillé une autre diode en manipulant une résistance dont le fil positif est malencontreusement entré en contact avec le négatif de la diode.

J’ai découvert aussi que grâce à un petit programme Python, on pouvait faire clignoter une led. En électronique, faire clignoter une led, c’est un peu comme le « hello world » de l’informatique : c’est le tout premier rot du nouveau-né.
Au début ça ne fonctionnait pas. Après avoir vérifié mes branchements, j’en conclus que l’instruction de clignotement ne pouvait pas aller jusqu’à la diode puisqu’il manquait un fil. Je m’empressai de corriger cette erreur et sous mes yeux ébahis de grand enfant, la led se mit à clignoter.
J’ai modifié le programme et j’ai rajouté une seconde led jaune. Ça clignotait un coup la rouge, un coup la jaune! J’ai modifié encore une fois le programme pour que le clignotement s’accélère à chaque itération. C’était beau! J’étais aux anges. Je hélai celle qui partage mon existence et lui montrai fièrement mon installation clignotante. Pour toute réaction, je n’obtins qu’un laconique et non moins moqueur : « Pff… Et à quoi ça sert? ». Vexé car ne sachant quoi lui répondre, je la priai de disparaitre hors de mon champ de vision.

Voici donc le code qui permet de faire clignoter deux diodes lumineuses de plus en plus vite. Ci-dessous, j’ai téléchargé également une courte vidéo qui vous montre ce que cela donne lorsque ce programme est exécuté dans notre réalité.

#!/usr/bin/env python
# -*-coding: utf-8 -*-

import RPi.GPIO as GPIO
import time
#Fonction de clignotement
def blink(pin1, pin2, x): #pin1 = diode rouge, pin2 = diode jaune
GPIO.output(pin1, GPIO.HIGH)
time.sleep(x)
GPIO.output(pin1, GPIO.LOW)
time.sleep(x)
GPIO.output(pin2, GPIO.HIGH)
time.sleep(x)
GPIO.output(pin2, GPIO.LOW)
time.sleep(x)
return

GPIO.setmode(GPIO.BCM)
GPIO.setup(17, GPIO.OUT)
GPIO.setup(22, GPIO.OUT)
clignotement = 2
#Faire clignoter les diodes 50 fois:
for i in range(0, 50):
blink(17, 22, clignotement) #numéros GPIO
if clignotement <= 2 and clignotement >= .10:
clignotement -= .10 #A chaque tour de boucle, le clignotement diminue de 0.10
#Lorsqu'il atteint la valeur de 0.10, il la conserve.
GPIO.cleanup()