Turritopsis Nutricula, la méduse immortelle

Bonjour

Il existe un être vivant qui sort un peu de l’ordinaire. Il s’agit d’une méduse potientellement immortelle qui répond au joli nom de Turritopsis Nutricula. Elle a été découverte par des chercheurs en biologie de l’Université de Lecce (Italie). Originaire des caraïbes, elle mesure 4 à 5 mm et et elle ressemble à ça :

turritopsis

Sauf accident (comme par exemple, un prédateur qui la dévore), cette méduse diaphane est biologiquement immortelle. Elle est capable d’inverser son processus de vieillissement et de retourner à l’état de polype (larve si vous préférez… ou bébé pour un être humain). Ensuite, bien évidemment, elle peut recommencer à vieillir… Et puis décider à nouveau de rajeunir. Ce processus unique dans le règne animal s’appelle la transdifférenciation. Grâce à cette divine propriété, les chercheurs se sont rendus compte que cette méduse proliférait. Dans un sens, c’est un peu normal puisqu’elle est immortelle!

Toutefois, cette immortalité est purement biologique. Il est vrai que contrairement aux autres êtres vivants, la Turritopsis Nutricula n’est pas affectée par le processus de vieillissement des cellules mais si par malheur, elle chope une maladie ou qu’elle croise les machoires d’une baleine, elle ne va pas survivre. Elle n’est donc pas à l’abri des accidents de la vie. C’est tout de même bête d’être mortel lorsqu’on est potentiellement immortel!

Inutile de vous dire que ce petit animal à l’apparence fragile intéresse bon nombre de chercheurs qui aimeraient bien percer le secret de ses cellules.

Et pour finir, un poème de Charles Baudelaire intitulé Une Charogne, un poème sur le temps qui passe… Il est un peu long mais si vous vous donnez la peine de le lire jusqu’au bout, vous vous rendrez compte à quel point l’auteur savait parler aux femmes :

Une charogne

Rappelez-vous l’objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d’été si doux :
Au détour d’un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l’air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d’une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d’exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande Nature
Tout ce qu’ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s’épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l’herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D’où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,
Ou s’élançait en pétillant ;
On eût dit que le corps, enflé d’un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l’eau courante et le vent,
Ou le grain qu’un vanneur d’un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s’effaçaient et n’étaient plus qu’un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l’artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète
Nous regardait d’un oeil fâché,
Epiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu’elle avait lâché.

Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Etoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô la reine des grâces,
Après les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l’herbe et les floraisons grasses,
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j’ai gardé la forme et l’essence divine
De mes amours décomposés !

Publicités

Auteur : Ordinosor

Bienvenue sur Miamondo, mon blog personnel. "Mia mondo", c'est de l'espéranto et ça signifie "Mon monde" en français. Je m'appelle Benoît alias Ordinosor, Français expatrié en Allemagne. Mes centres d'intérêt sont les distributions GNU/Linux, le langage de programmation Python, la science-fiction et l'espéranto.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s