#Python : Ordinotes, mon logiciel « post-it »

Dans la logithèque, la bibliothèque de logiciels proposée par Ubuntu, les mini-programmes pour enregistrer de simples notes sont légion. Entre Xpad, Knotes, GNote et compagnie, j’aurais du trouver mon bonheur mais ce n’est pas le cas. Aucun ne répond à mes exigences qui ne sont pourtant pas très élevées.  Compte tenu du fait qu’on ne se lance pas dans la rédaction d’un  roman sur des post-its de 60 millimètres par 60, il me semble évident que ce type de logiciel doit être simple, rapide et doté de fonctionnalités minimales. Un post-it, ça sert à écrire des notes « à la volée ».

Je me suis efforcé de respecter ce cahier des charges et c’est ainsi qu’est né Ordinotes, mon logiciel « post-it » personnel.

Code : //pastebin.com/embed_iframe/9mE0uS6J

ordinotes

Première chose, il n’est pas carré mais rectangulaire, ce qui permet de rédiger de vraies phrases sans être obligé de faire un retour chariot après trois mots. L’en-tête se résume à un bouton Menu (☰), à la date (automatiquement mise à jour grâce à l’importation du module localtime) et à un champ d’entrée pour renseigner l’objet. Aussi longtemps que celui-ci est vide, il n’est pas possible de rédiger la note car l’éditeur de texte est verrouillé. J’utilise pour ce faire la méthode isspace(). Dès que l’objet est renseigné, l’éditeur obtient le focus. Il est possible de modifier la date car il s’agit non pas d’un widget Label mais d’un champ d’entrée.

Cliquons sur l’icône menu (☰) et découvrons ensemble ses fonctionnalités. Pour votre gouverne, sachez que ce genre d’icône s’appelle une icône hamburger.

ordinotes_2

Le menu est noir car je trouve tout simplement que le noir et le jaune sont deux couleurs qui se marient bien ensemble. Il est tout à fait possible de modifier le programme pour les remplacer par d’autres couleurs. Il est même possible de le proposer directement à l’utilisateur grâce au sous-module colorchooser. Ce n’est pas bien compliqué.

Cliquons sur « Ouvrir ». L’on voit clairement que j’ai déjà rédigé quatre notes. Il n’est donc pas étonnant de voir apparaître quatre boutons. Il vous suffit de cliquer sur le bouton de votre choix pour que la note se matérialise :

ordinotes_3

Vous pouvez bien évidemment ouvrir toutes les notes et visualiser ainsi toutes les tâches qu’il vous reste à accomplir. C’est un peu le principe des post-it. J’ai défini une variable de classe qui fait apparaître les notes en cascade, avec un décalage de 100 pixels en hauteur et en largeur.

Le code est ici :

//pastebin.com/embed_iframe/9mE0uS6J

Il me reste encore quelques fenêtres d’avertissement à rajouter, notamment lorsque l’utilisateur décide de supprimer tout ou partie de ses notes. C’est l’affaire d’un petit quart d’heure.

Ai-je besoin de préciser que vous êtes libres de recopier ce code, de l’utiliser et de le modifier comme bon vous semble?

Publicités

Auteur : Ordinosor

Bienvenue sur Miamondo, mon blog personnel. "Mia mondo", c'est de l'espéranto et ça signifie "Mon monde" en français. Je m'appelle Benoît alias Ordinosor, Français expatrié en Allemagne. Mes centres d'intérêt sont les distributions GNU/Linux, le langage de programmation Python, la science-fiction et l'espéranto.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s