framagit: une forge que j’ai découverte bien trop tard!

Bonjour à tous,

Voici un article qui va sembler bien naïf à tous les codeurs aguerris mais il se trouve que jusqu’ici, je déposais mes codes sur pastebin, un lieu de relégation où la poussière les recouvrait lentement.

Or, lorsque j’ai mis en ligne le code de mon application intitulée Mon jardin, un pseudénommé Microniko m’a vivement conseillé de déposer mon code sur framagit. Il s’agit d’une forge, c’est-à dire une instance d’hébergement et de développement collaboratif de logiciels basée sur Gitlab.

Je me suis donc exécuté et grand bien me fit puisque après une courte période de prise de tête prise en main, j’ai adopté l’outil. Je dois dire que je regrette de ne pas l’avoir découvert plus tôt. Outre le fait qu’on peut déposer son code et que tout un chacun peut y apporter sa contribution, c’est également un formidable outil pour s’organiser. C’est surtout ça qui me plaît en fait!

Avant, voici ce que j’utilisais lorsque je voulais référencer un bug ou qu’une nouvelle idée d’amélioration germait entre mes deux oreilles : un carnet à spirales qui me sert à noter tout et n’importe quoi, un stylo et un surligneur. Mais ça, c’était avant.

carnet

Maintenant que je suis forgeron, j’utilise tous les jours la fonctionnalité issue. C’est un mot anglais qui peut se traduire par problème mais également par question, enjeu, aspect. C’est la raison pour laquelle je n’hésite pas à l’utiliser pour les bugs que je souhaite corriger mais également lorsque survient une idée d’amélioration.

Un contributeur a ouvert la première issue et j’ai suivi son exemple en en ouvrant neuf autres. J’en ai refermé sept. En fait, j’utilise cette fonctionnalité pour faire de l’amélioration continue. C’est propre, c’est carré. Par la sobriété du design, le nouvel utilisateur sent d’emblée qu’il n’est pas là pour enfiler des perles et personnellement, je ne saurais trop conseiller à toutes les têtes d’enclume qui s’obstinent à utiliser les outils du passé, de devenir forgerons.

framagit

Cela dit, comme j’ai moi-même chu la tête la première sur une enclume quand j’était petit, j’utilise encore mon carnet à spirales mais pas de la même manière! Seulement pour noter un bout de code ou une nouvelle idée quand je ne suis pas devant mon ordinateur.

J’apprécie également la fonctionnalité qui permet de comparer deux versions de mon code après y avoir apporté une modification. Mieux encore, on peut même lier des mises à jour de code à une issue bien précise!

framagit_2

Croyez bien que ce formidable outil a littéralement changé ma vie. Comme je dis bien souvent : À adopter sans hésiter!

Publicités

Auteur : Ordinosor

Bienvenue sur Miamondo, mon blog personnel. "Mia mondo", c'est de l'espéranto et ça signifie "Mon monde" en français. Je m'appelle Benoît alias Ordinosor, Français expatrié en Allemagne. Mes centres d'intérêt sont les distributions GNU/Linux, le langage de programmation Python, la science-fiction et l'espéranto.

8 réflexions sur « framagit: une forge que j’ai découverte bien trop tard! »

  1. Avec git tu peux développer directement sur ton PC et quand tu est content tu pousses (push) ton code vers framagit .

    Ca permet aussi de version du « Versionnage » de ton code. Comme ca tu peux revenir en arriere si/quand tu casses quelquechose

    J'aime

      1. Il y en a sûrement mais je n’en ai jamais utilise. A la base git n’est pas tres complique a utilise et Il y a beaucoup de tutorial en ligne (surtout si tu comprends l’anglais 😉 )

        Cela dit je ne suis pas un expert non plus

        J'aime

  2. Bonjour,

    Je tombe sur votre blog un peu par hasard et je voulais apporter quelques liens supplémentaires qui peuvent peut-être vous aider.

    Pour apprendre à bien utiliser Git, vous pouvez trouver plein de ressources en lignes, notamment en Anglais, mais nous pouvons citer le cours disponible sur OpenClassRoom en Français : https://openclassrooms.com/courses/gerer-son-code-avec-git-et-github

    Certes, ce cours parle également de la forge GitHub, mais il suffit de remplacer l’utilisation de GitHub par Framagit que vous connaissez maintenant.
    Il faut bien différencier l’outil Git, d’une possible interface de gestion de ce dernier (Framagit ou GitHub par exemple). Il est important de bien comprendre Git, c’est très utile quand on développe des programmes.

    En interface graphique pour utiliser Git, vous en avez plusieurs – principalement en Anglais – :
    – gitg (qui doit être disponible dans les dépôts de votre Emmabuntüs [libre & open-source] ;
    – GitKraken, que personnellement, j’aime beaucoup, mais qui est le fruit d’une entreprise. Il faut un compte pour l’utiliser et a également une licence payante, mais le compte gratuit de départ suffit à faire toutes les actions requises dans la vie quotidienne 🙂

    Si cela peut vous aider. Bonne journée.

    J'aime

    1. Bonjour Eriatolc (ou Clotaire?),

      Merci beaucoup pour votre visite et votre long commentaire. Les liens que vous avez donnés m’intéressent, notamment celui d’openclassrooms car il est vrai que je ne maîtrise pas forcément toutes les subtilités de cet outil de programmation.
      Bonne journée à vous.
      Benoît.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s