T-UI launcher, un bel outil destiné aux geeks

Hier, figurez-vous que j’ai découvert une application parfaitement inutile puisqu’on peut fort bien s’en passer. Cela dit, elle comblera de joie toutes celles et tous ceux dotés d’une âme de geek.

Je possède un smartphone de fabrication chinoise en l’occurrence un Huawei P7 mini dont les fonctionnalités, bien que modestes, me satisfont amplement. Il s’agit d’un outil que j’utilise principalement aux aurores, d’abord comme radio-réveil (La sonnerie fait cocorico et chaque fois qu’elle retentit, j’ai l’impression de me réveiller au beau milieu d’une basse-cour!). Puis, une fois que j’ai les yeux ouverts et avant de me lever, j’aime bien rester quelques minutes au plumard et surfer sur les sites d’actualités. C’est comme si je lisais mon journal en fait.

Mon smartphone n’est pas un foudre de guerre. Il est doté d’applications basiques et je ne vous apprendrais rien si je vous dit que je les ouvre en effleurant différentes icônes. On appelle ça une interface graphique. Tout le monde connaît et tout le monde trouve ça bien pratique. Tout le monde? Non, il existe une irréductible communauté qui reste allergique aux interfaces graphiques. Ce sont les guiks.

Le gwik, ce qui lui plaît, c’est une console dotée d’un fond noir sur lequel défilent des lignes de commande lui donnant le sentiment qu’il maîtrise une science que ses congénères perçoivent comme de la sorcellerie. Le gwik n’a nullement envie de presser une icône pour ouvrir sa page facebook. Du reste, le gwik ne possède pas de compte facebook. Les réseaux sociaux ne sont pas trop sa tasse de thé. À la rigueur, le gwik pouète sur Mastodon. Il n’y a pas de terminal sur son smartphone et il trouve ça désolant…

Un Italien qui s’appelle Francesco Andreuzzi , a été sensible à la détresse de cette tribu et il a développé une application baptisée T-UI Launcher. Je me suis empressé de l’installer sur mon Huawei P7 et comment vous dire?… Ça a embelli ma journée!

Le fond d’écran de ma page d’accueil est devenu tout noir. Adieu les fioritures graphiques! Ça fonctionne comme un terminal Ubuntu. Pour ouvrir une application, il faut non pas presser une icône mais entrer le nom de celle-ci à la suite de l’invite de commande, ce qui est bien évidemment plus long. Pour vous donner une idée:

  • j’ouvre firefox en tapant firefox,
  • j’active le wi-fi en en tapant wifi active: true,
  • si je veux appeler Jürgen Schlagendorf, je tape call Schlagendorf Jürgen,
  • si je veux faire une recherche google, je tape search -g,
  • si je veux utiliser la lampe-torche intégrée, je tape Taschenlampe.

Au-delà du côté gadget, je trouve cette application très intéressante et la désinstallation n’est pas à l’ordre du jour. Passé le premier moment de confusion, on découvre des fonctionnalités bien pratiques telles que apps qui ouvrent une liste alphabétique de toutes les applications installées sur l’appareil et, croyez-le ou non, une liste est bien plus lisible que des icônes classées sans ordre. Du coup, j’en ai profité pour faire le ménage grâce à la commande uninstall. J’ai une vision claire de ce que je dois garder et supprimer.

Et puis, il faut bien reconnaître que ça a de la gueule! Donc, en guise de conclusion, je dirais: À adopter sans hésiter!

tui-2

tui5